Raconte Camarguen

Récits camarguais
2003
Illustrateur: 
2-9520530-1-4
Prix: 
12.00€
Statut: 
Épuisé
Résumé: 

En Camargue, Baroncelli est un poète en action. Son influence perdure, faisant de sa vie et de ses règles sa poésie. Il donne aux cavaliers gardians leurs lettres de noblesse et la conscience de leur état de chevalerie paysanne. La langue provençale, ainsi que le costume, et nos traditions, lui doivent d’être restés, autant qu’il se peut, pas seulement folkloriques mais vivants. Ce fut un maître à vivre, sans pour cela y prétendre. Son cheminement me paraît, en occident à notre époque, rare, et même sans pareil.
Denys Colomb de Daunant

~ Extraits ~
En ribo dóu viei Rose e perdudo en pantai,
Iéu counèisse dos sorre à trenello de jai
Que, desempièi de siècle, aqui soun assetado
E miraion soun front au mirau dis oundado.

Fiho di gràndi Divo, an lis iue negrinèu.
Soun vestido d’azur e de rai de soulèu.
Vènus lis abaris de belour eternalo
E dins si veno, vieú, cour lou sang di Gregalo.
~
Sur la rive du vieux Rhône et l’âme perdue dans un rêve,
je connais deux sœurs à chevelure de jais
qui sont assises là depuis des siècles
et mirent leurs fronts au miroir des ondes.

Filles des grandes Déesses, elles ont les yeux noirs.
Elles sont vêtues d’azur et de rayons de soleil.
Vénus renouvelle éternellement leur beauté,
et dans leurs veines, vivant, court le sang des Grecques.

Raconte Camarguen, Folco de Baroncelli